Reconnaissance du vote blanc: PML a interrogé le Gouvernement

Favorable à la pleine reconnaissance du vote blanc, PML avait interrogé en 2011 le Ministre de l’intérieur sur les intentions du Gouvernement quant à la reconnaissance du vote blanc par le droit électoral – pour que les bulletins blancs ne soient plus assimilés aux bulletins « nuls » et puissent être comptabilisés parmi les suffrages « exprimés ».
Dans sa question écrite, PML rappelait que le vote blanc n’est « ni une abstention, ni un vote nul » et ajoutait que, au contraire, « le vote blanc marque un choix délibéré et une volonté politique déterminée de participer à l’élection tout en manifestant son insatisfaction vis-à-vis de l’offre politique du moment ».
Ci-joint la question écrite du député et la réponse du Ministre.

qe_vote_blanc_110329.pdf