HADOPI 2: PML ESTIME QUE L’AMENDE EST PLUS RAISONNABLE

Dans une interview accordée au quotidien économique La Tribune, PML maintient que l’accès à internet est un droit fondamental, réitère son opposition à la suspension de l’accès internet et qualifie la loi Hadopi 2 "de transition".Interview de Patrice Martin-Lalande, La Tribune, mercredi 8 juillet 2009