"Bienvenue sur mon site !"

Patrice Martin-Lalande

Député de la 2ème circonscription de Loir-et-Cher
Président du Pays de Grande Sologne

Bref retour sur mes principaux combats pour défendre la circonscription et la Sologne au plan national

Retrouvez ci-après un bref retour sur mes principaux combats pour défendre notre circonscription et notre Sologne au plan national. 

– la construction de l’A85 non pas de Tours à Vierzon comme c’était prévu lorsque j’ai été élu en 1993 , mais de Vierzon à Tours afin de desservir au plus vite Romorantin et la vallée du Cher sans être retardé par les problèmes de passage de l’A 85 dans l’agglomération tourangelle. J’ai créé et présidé l’association qui a regroupé les parties intéressées par le tracé de l’A 85 afin de négocier au meilleur niveau l’indemnisation des riverains sans perdre de temps et d’argent dans des négociations individuelles. Cofiroute ayant pu ainsi trouver plus vite une solution globale d’indemnisation correcte des riverains en Loir- et- Cher, la construction de l’A85 à pu bénéficier quelques années plus tôt à notre département.

-j’ai obtenu, du Premier ministre Jean-Pierre Raffarin et des  ministres Nicole Fontaines et Jean-Paul Delevoye, le 2ème « contrat de site » au plan national, contrat qui a apporté des moyens exceptionnels pour faire face à la brutale fermeture de Matra Auto. J’ai aussi obtenu ensuite que Romorantin et Salbris bénéficient de 3 ans au lieu de 2 ans de compensation par l’Etat de la perte de taxe professionnelle (6 millions d’€ de recettes supplémentaires pour ces communes).

-j’ai organisé et fait déboucher pour l’ensemble de la Sologne une concertation de tous les partenaires de la protection et de la valorisation du patrimoine naturel (sylviculteurs, chasseurs, pisciculteurs, agriculteurs, associations de naturalistes, services de l’Etat et des collectivités …) pour demander ensemble le classement en zone Natura 2000 de la plus grande partie de la Sologne, et une gestion globale des objectifs de protection (« la permanence statistique » = ne pas bloquer définitivement la protection sur quelques sites particuliers  mais assurer la réalisation des objectifs de protection de manière évolutive sur l’ensemble du territoire). Une belle  préfiguration par la Sologne du « Grenelle de l’environnement ».

-je suis, depuis ma première  élection, un des vice-présidents du « groupe d’étude sur la chasse » à l’Assemblée nationale. Comme on peut le constater en relisant les compte-rendus des débats, j’ai très activement participé à chacun des débats sur les lois en faveur de la chasse. J’ai d’ailleurs préparé chacun de ces débats en organisant une concertation dans ma circonscription avec les responsables professionnels et associatifs, dont la fédération des chasseurs.

-en liaison permanente avec la famille Delord , j’ai agi pendant  plus de 7 ans auprès des présidents de la République (Chirac et Sarkozy) , du Quai d’Orsay, du ministre de l’environnement et des autorités chinoises (ambassadeurs, ministres …) pour qu’ils demandent et obtiennent du président de la République populaire de Chine le prêt des « trésors nationaux » que sont les pandas arrivés à Beauval. Mon plus long et exotique dossier parlementaire ! Qui a permis à Beauval de passer de 800.000 à 1,2 million de visiteurs , avec les créations d’emplois à la clé.

-je me suis battu en 2005 à l’Assemblé nationale pour que Chambord bénéficie du statut d’établissement public (donc de son autonomie de gestion en ne dépendant plus exclusivement des décisions des ministères). J’ai continué de me battre en 2012 à l’Assemblée pour que Chambord  ne soit pas victime d’un conflit injustifiable entre la commune et le domaine : en bonne logique, l’intérêt général mondial (Patrimoine mondial de l’Unesco) et national (le domaine est intégralement classé et propriété de l’Etat) doit  l’emporter sur l’intérêt général d’une commune. Un accord a  fort heureusement été trouvé.

-je défends aux plans national et régional  le tracé Médian (à l’Est de la Sologne) pour que le futur TGV Paris-Lyon ne passe pas sur 70 km du nord au sud de la Sologne ( tracé Ouest). Le choix du tracé sur la Sologne serait une faute sur tous les plans : franchissement de la Loire dans le périmètre du Patrimoine mondial de l’Unesco, forte traversée de l’agglomération orléanaise, risque juridique majeur avec la coupure de la 2ème plus importante zone Natura 2000 d’Europe,  risque budgétaire majeur avec le surcoût de 1,1 milliard d’€ pour les collectivités qui feraient mieux de le dépenser pour améliorer les TER. Les vrais défenseurs d’un TGV en région Centre sont ceux qui – avec moi, Guillaume Peltier , Claude de Ganay  et le Conseil départemental du Loir-et-Cher – soutiennent le choix du tracé qui comporte le moins de risques : le tracé Médian, seul réalisable à l’époque où les TGV sont remis en question.

– président et fondateur en 1997 à l’Assemblée nationale du « groupe d’étude sur l’internet », j’ai enrichi mon action de la connaissance des 2 niveaux : le national et le départemental. En 1997 , j’ai publié comme « parlementaire en mission » auprès du Premier ministre Alain Juppé et du ministre des télécommunications François Fillon, mon rapport « L’internet, un vrai défi pour la France ! » avec 134 propositions d’actions dont beaucoup ont pu être mises en œuvre.

J’ai bien évidemment mis à profit ma compétence nationale pour faire avancer la couverture du Loir-et-Cher en internet haut débit  puis très haut débit (programme Loir-et-Cher numérique 2015-2020)  et en téléphonie mobile 3G puis 4G (même si les opérateurs ont seuls la responsabilité des réseaux).

-dans le domaine des nouvelles technologies,  j’ai concentré les subventions de ma réserve parlementaire prioritairement pour développer  l’utilisation de l’internet à l’école (tableaux interactifs, micro-ordinateurs dans plusieurs dizaines d’écoles, avec une attention particulière pour la lutte contre le décrochage scolaire);  pour équiper des maisons de retraite en matériel permettant aux pensionnaires de communiquer en visio avec leur famille ; pour équiper les centres de secours de défibrillateurs et de moyens de diagnostic d’urgence afin de sauver des vies.