Bienvenue sur le site de

Patrice Martin-Lalande

[communiqué de presse] Maladies de la vigne et du bois : PML se réjouit que le Ministre ait tenu l’engagement qu’il avait pris en réponse à son amendement

ESCA

Maladies de la vigne et du bois :

Patrice Martin-Lalande se réjouit que le Ministre ait tenu l’engagement

qu’il avait pris en réponse à son amendement

Patrice Martin-Lalande est intervenu fortement à deux reprises dans l’examen du projet de loi de finances pour 2016 au sujet de la lutte contre les maladies de la vigne et du bois.

Lors de l’examen en séance publique, lundi 2 novembre, de l’amendement qu’il avait déposé avec son collègue Jean-Marie Sermier, Patrice Martin-Lalande avait obtenu du Ministre de l’agriculture l’engagement solennel de “nommer d’ici à quinze jours, c’est-à-dire avant l’examen du projet de loi de finances rectificative pour 2015, un inspecteur général […] qui organisera une réunion afin de faire le point, de préciser les objectifs et de fixer avec vous la méthode qu’il conviendra désormais de suivre” pour “piloter la réponse à adopter” face aux maladies de la vigne et du bois (lire ici et visionner ici (à partir de 2h32mn10s.) l’intervention de P. Martin-Lalande le 2 novembre).

Patrice Martin-Lalande se réjouit que le Ministre de l’agriculture Stéphane Le Foll ait tenu l’engagement qu’il avait pris en réponse à son amendement.

En effet, le 9 novembre, le Ministre a mis en place une mission qui a exactement pour objectifs ceux demandés par Patrice Martin-Lalande : “dresser un état des lieux des financements publics et privés des programmes de recherche et de lutte contre les maladies de la vigne et du bois, et formuler des propositions d’amélioration de la coordination de ces travaux, à l’échelle nationale et européenne.” La mission sera conduite par Claude Mailleau et Robert Tessier, membres du Conseil général de l’alimentation, de l’agriculture et des espaces ruraux. Leurs conclusions devront être rendues au Ministre de l’agriculture au 2ème trimestre 2016.

Seul parlementaire à être intervenu chaque année depuis 2010 sur les maladies de la vigne et du bois, Patrice Martin-Lalande se félicite d’avoir contribué activement à la mobilisation 1/ de l’Assemblée nationale qui a décidé de confier un rapport à Catherine Quéré et Jean-Marie Sermier, et 2/ du Gouvernement qui vient une bonne décision préparatoire à une nouvelle étape dans la lutte contre les maladies de la vigne et du bois.