PML vote « pour » la loi Claeys-Léonetti sur l’accompagnement de la fin de vie

Communiqué de Patrice Martin-Lalande :

« Mon vote « pour » la loi Claeys-Léonetti sur l’accompagnement de la fin de vie

Ce 18 février, en y associant mon ami Maurice LEROY, j’ai organisé une concertation en Loir-et-Cher avec Jean LEONETTI au sujet de sa proposition de loi concernant l’accompagnement de la fin de vie.

Cette concertation a été très appréciée par les plus de 200 personnes qui ont participé à un dialogue de haut niveau.

A l’Assemblée nationale, j’ai participé activement à la discussion et au vote de cette proposition de loi de MM. Alain CLAEYS et Jean LEONETTI les mardi 10 et mercredi 11 mars ainsi que le mardi 17.

Le 10 mars, je suis intervenu dans la discussion générale précédant l’examen des différents articles de la proposition de loi. Vous pouvez trouver en cliquant sur les liens la vidéo et le texte de mon intervention.

Le mercredi 11, j’ai participé aux votes permettant de rejeter les amendements voulant instaurer l’euthanasie et le suicide médicalement assisté. Il s’en est fallu de peu : j’ai voté avec les 89 collègues rejetant ces amendements contre 70 voulant les adopter.

Ce mardi 17 mars, j’ai voté l’adoption de cette proposition de loi lors du vote solennel par scrutin public (436 députés ont voté « pour », 34 ont voté « contre » et 83 se sont abstenus).

Je me réjouis de l’adoption de ce texte d’équilibre qui, tout en rejetant l’euthanasie et le suicide médicalement assisté, améliore les conditions d’accompagnement de fin de vie des personnes dont le pronostic vital est engagé à court terme et souffrant de symptômes physiques ou psychologiques réfractaires qui ne peuvent être soulagés autrement que par la sédation profonde et continue.

Je serai vigilant face aux probables nouvelles tentatives d’instaurer l’euthanasie et le suicide assisté lors des votes de la future loi santé ou du budget de la sécurité sociale. Je serai tout aussi attentif dans ces mêmes textes au développement des moyens de soins palliatifs dont j’ai rappelé la nécessité dans mon intervention.

Je remercie tous ceux qui ont participé à la concertation que j’ai menée et tous ceux qui voudront me faire part de leurs observations le cas échéant.

Avec l’expression de mes sentiments dévoués et les meilleurs. »