La France doit-elle accorder l’asile à Edward Snowden ? Le groupe d’études « Internet et société numérique » reçoit les partisans de l’asile pour Snowden

Le 3 juin, l’hebdomadaire L’Express lançait une pétition pour que la France accorde l’asile à l’ancien consultant de la NSA Edward Snowden. Mercredi 9 juillet, Christian Paul et Patrice Martin-Lalande ont reçu plusieurs cosignataires de cette pétition qui rassemble à ce jour 165 869 personnes.

Personnalités du monde numérique, chercheurs et intellectuels étaient présents pour réaffirmer leur soutien à Edward Snowden, actuellement réfugié en Russie. Mais ils ont également invité la France à se positionner sur le contrôle des réseaux de télécommunications par les Etats-Unis et l’enjeu de la gouvernance mondiale de l’internet.

« Snowden ne peut être condamné pour avoir dénoncé ce qui n’est plus acceptable » a affirmé Patrice Martin-Lalande. Il a en outre montré que cette affaire pose plus largement la question de l’équilibre, dans les pays démocratiques, entre sécurité et libertés publiques. Pour lui, un débat doit s’ouvrir au niveau international, afin de déterminer quelles sont les pratiques de surveillance légitimes.
Actuellement, Edward Snowden n’a pas déposé de demande d’asile auprès des autorités françaises compétentes.

Retrouvez les articles de l’AFP et de Médiapart sur cette réunion :

Article de l’AFP

Article de Mediapart 1

Article de Mediapart 2