« L’alerte parlementaire » porte ses fruits: le Gouvernement vole au secours du jeu vidéo

La France est considérée comme un des pays les plus créatifs au monde dans l’industrie du jeu vidéo. Et pourtant elle a perdu plus de 5 000 emplois sur 10 000 dans cette industrie ces dernières années! Depuis le 1er janvier 2013, une quinzaine de sociétés ont déjà déposé le bilan … Pour Patrice MARTIN-LALANDE, cette situation paradoxale est inacceptable. Les pouvoirs publics ne peuvent pas se résigner à perdre massivement des emplois sur un marché en plein développement où la France a une des meilleures créativités du monde! Pour réagir sans plus attendre face à la concurrence d’un certain nombre de pays et au moment où les cartes de l’industrie du jeu vidéo sont redistribuées par la dématérialisation et la mobilité, Patrice MARTIN-LALANDE, avec ses collègues Vincent FELTESSE (PS) et les sénateurs André GATTOLIN (EELV) et Catherine MORIN-DESAILLY (UDI), a récemment tiré la sonnette d’alarme auprès du Gouvernement. Cette "alerte parlementaire" commence d’ores et déjà à porter ses premiers fruits puisque les Ministres en charge de la Culture et de l’Economie numérique, Mmes Aurélie FILIPPETTI et Fleur PELLERIN, viennent de mettre en place un groupe de travail réunissant les syndicats représentatifs de la filière vidéo-ludique et ayant vocation à élaborer une "feuille de route" pour le Gouvernement dans le domaine du jeu vidéo. Lisez ci-joint l’article de Chloé WOITIER dans Le Figaro en rendant compte.

130405_figaro_le_gouvernement_vole_au_secours_du_jeu_video.png
130405_figaro_le_gouvernement_vole_au_secours_du_jeu_video.pdf