Natura 2000 pour la Sologne: concilier protection de la biodiversité et maintien de l’activité

À l’issue de la réunion de préconcertation sur la mise en place des régimes d’évaluation des incidences Natura 2000, organisée le 3 février à Villefranche sur Cher par le sous-préfet de Romorantin, Patrice Martin-Lalande, président du Pays de Grande Sologne et président du comité de pilotage du site Natura 2000 pour la Sologne, a accordé une interview àLa Nouvelle République.
Cette réunion de préconcertation avait pour objet de préparer l’établissement de la liste locale qui, conformément au décret n°2010-365 du 9 avril 2010 relatif à l’évaluation des incidences Natura 2000, doit compléter la liste nationale d’évaluation des incidences Natura 2000.
Dans son interview, le député de Loir-et-Cher estime que la nouvelle réglementation européenne ne devrait pas avoir de conséquences pour le grand public puisque seuls les « projets exceptionnels » sont concernés et que ceux-ci – comme Les Nuits de Sologne par exemple – sont d’ores et déjà soumis à déclaration.
En revanche, considérant qu’ « il faut trouver une régulation compatible avec le maintien de l’activité », le député annonce qu’il interpellera l’Union européenne et l’État français pour demander « une régulation enfin efficace des cormorans, hérons, cygnes et autres oiseaux qui, pour l’instant, prolifèrent et détruisent la filière piscicole solognote ».
Ci-joint: l’article de La Nouvelle République rendant compte de la réunion et l’interview du député.

Pas_impacts_majeurs_en_Sologne_010311.pdf
Encore_mieux_preserver_les_zones_Natura_2000_010311.pdf