Bienvenue sur le site de

Patrice Martin-Lalande

Réparation des dégâts commis à St Aignan, Couddes et Thésée: le ministre de l’Intérieur confirme le double engagement de l’État

Depuis que de graves violences ont été perpétrées mi-juillet dans les communes de Saint-Aignan, Couddes et Thésée, Patrice Martin-Lalande a multiplié les interpellations de l’Exécutif. En posant des questions écrites au Gouvernement (juillet), en s’entretenant personnellement avec le Président de la République (septembre) et en interrogeant oralement le ministre de l’Intérieur lors de la discussion du budget de la Sécurité (octobre), le député de Loir-et-Cher a rappelé aux plus hautes autorités de l’État que les auteurs des violences devaient être rapidement et fermement sanctionnés, que les victimes de ces violences devaient être pleinement indemnisées, et que l’État devait agir plus efficacement au plan national pour réussir l’intégration dans notre société des gens du voyage dans le respect des lois de la République.
 
En réponse à ses multiples démarches, Patrice Martin-Lalande a reçu du ministre de l’Intérieur, de l’Outre-mer, des Collectivités territoriales et de l’Immigration, M. Brice Hortefeux, un courrier confirmant officiellement le double engagement de l’État:
  • d’être au côté des communes dans leurs démarches auprès des compagnies d’assurances pour obtenir, dans les meilleurs délais, toute l’indemnisation à laquelle elles ont droit;
  • et d’apporter un « concours financier exceptionnel aux communes qui ont souffert des dégradations les plus importantes ».
Cette confirmation officielle marque une nouvelle étape de l’engagement de l’État après la venue du ministre de l’Intérieur à Saint-Aignan, les réponses du Gouvernement aux questions écrites du député et la réponse personnelle que lui a faite le Président de la République.
 




Ci-joint: le courrier par lequel le ministre confirme au député le double engagement de l’État en faveur des communes victimes des violences de la mi-juillet, ainsi que le « filet » de La Nouvelle République qui en rend compte.


HORTEFEUX_011210.pdf
St_Aignan_-_Reparations.pdf