Pêche et prolifération des cormorans : PML interroge le gouvernement

PML a interrogé le secrétaire d’état en charge de l’écologie sur les mesures que le Gouvernement compte mettre en oeuvre pour réguler la prolifération des cormorans. Voir ci-après le texte de sa question écrite n°01-80231.

"M. Patrice Martin-Lalande appelle l’attention de Mme la secrétaire d’état chargée de l’écologie sur le problème de la prévention et de la lutte contre la prolifération des cormorans.

Dans le département du Loir-et-Cher, et tout particulièrement en Sologne, les cormorans causent des dégâts considérables dans les zones piscicoles, aussi bien dans les rivières que dans les étangs: ils nuisent de plus en plus dramatiquement à la pêche, professionnelle comme de loisir.

La législation en vigueur prévoit la possibilité de procéder à la destruction de cormorans pour prévenir les dommages importants aux pêcheries ou pour la protection de la faune et de la flore, à la fois sur les piscicultures extensives, en étang et sur les eaux libres. Mais ces mesures s’avèrent totalement insuffisantes pour rétablir un niveau de présence acceptable d’un oiseau dont la population connaît une explosion démographique depuis 15 ans.

Des prélèvements dans les zones de reproduction et un plan d’urgence harmonisé au niveau européen doivent être mis en oeuvre avec détermination pour préserver l’exercice de la pêche et de la pisciculture qui contribuent de manière irremplaçable à la gestion durable des zones humides.

Aussi lui demande-t-il quelles mesures nouvelles le Gouvernement compte-il mettre en oeuvre pour réguler de manière enfin efficace la prolifération des cormorans."